• Amelie Pelletier

Courir jusqu'à l'épuisement


Hier. Avant dernier jour de l'année 2018. 11h11 je suis partie avec la ferme intention de courir loin, le plus loin possible, peu importe la manière dont je ferai le chemin du retour. Led Zeppelin dans les oreilles. Le chemin commence avec Stairway to Heaven. J'ai eu froid. Eté comme hiver, je cours avec la même tenue. Un jour, peut-être, je remédierai à ce point. Mes mains ont gonflé, mes mains ont eu froid. J'ai soufflé, parfois, à l'intérieur de ces mains rouge. C'est à peine si je parvenais à les fermer. J'ai regardé l'eau couler et me suivre, j'ai regardé les arbres nus. Au travers de mes écouteurs, je les ai écouté.

Milles et une pensées ont traversé mon esprit. J'avais envie de pleurer, j'avais envie d'exploser, j'avais envie de danser, de chanter. J'avais peut-être juste envie de vivre. De sentir ce corps dont parfois je ne sais quoi faire. J'avais surtout envie de laisser partir toute la peine des quinze derniers jours de cette année, toute cette lourdeur, cette peine, cette fatigue. J'avais besoin de sentir mon corps vivre comme étant une particule de la planète, un être vivant avec un but.

Adieu 2018, you were good and harsh with me but maybe this is the way to find myself. Maybe I need to hit the ground and look at my shadow to be able to answer all my questions...


© AMELIE PELLETIER PHOTOGRAPHY 2020 - tel: 06.86.98.30.48 - Siret: 832 838 411

Mentions légales